Accueil 9 Nos champs d’actions 9 Formation professionnelle

Formation professionnelle à l’Ecole du Bayon : une clé pour sortir les jeunes cambodgiens de la pauvreté

Dans un pays marqué par une récente guerre civile ayant détruit le système éducatif, former les jeunes cambodgiens et cambodgiennes pour un accès rapide au marché du travail est devenu un enjeu majeur pour lutter contre le cycle de la pauvreté. Chaque année, l’Ecole du Bayon offre des formations professionnelles de qualité à plus de trente jeunes issus de milieux très défavorisés. Former un jeune pour accéder à un emploi décent, c’est aussi l’aider à construire un avenir meilleur pour lui et  l’ensemble de sa famille.

Une main d’œuvre peu qualifiée, et un accès inégalitaire au marché du travail

%

Seulement des jeunes Cambodgiens ont terminé leur cycle d’études secondaires en 2013, pourcentage beaucoup moins élevé que la moyenne des pays en développement (World Bank, 2017)

%

Des femmes ont pu compléter leurs études supérieures au Cambodge en 2004. Un taux d’abandon élevé lié à un contexte familial et une culture amenant les femmes à se marier jeunes et à s’occuper de leur famille.

Source : UNESCO, Improving access, Equity and Relevance in Technical and Vocational Education en Training (TVET), Bangkok, 2004

%

Seulement des salariés auraient reçu une formation appropriée selon le Ministère du développement socioéconomique (2015), problématique également soulevée par les employeurs

Problématiques structurelles pour la formation professionnelle au Cambodge, que les employeurs confirment :

  • Faible qualité de formation
  • Infrastructures et moyens limitées empêchant notamment les jeunes issus de milieux ruraux d’être logés sur leur lieu de formation et de recevoir une allocation pour subvenir à leurs besoins
  • Perception négative de ce système de formation de la part des jeunes cambodgiens et de leurs familles

Source : UNESCO, 2004 et 2013, Policy review of TVET in Cambodia, 2013

Notre vision : une pédagogie axée sur la pratique et l’accompagnement

L’Ecole du Bayon a ouvert deux formations professionnelles pour les jeunes issus de milieux défavorisés vivant dans les régions avoisinant les temples d’Angkor :

  • Une formation professionnelle en boulangerie et pâtisserie lancée en 2014 et réservé aux jeunes femme
  • Une formation professionnelle aux techniques de l’agroécologie (lancement 2021)

De nombreuses actions permettent de limiter les barrières d’accès à ces deux formations pour les jeunes défavorisées : 

  • Des allocations mensuelles, un logement et des frais alimentaires entièrement couverts, pour que l’aspect financier ne soit pas un frein à l’accès à une formation de qualité et limiter le taux d’abandon.
  • Des cours d’anglais renforcés pour favoriser un accès à rapide à l’emploi
  • Des cours de soft skills, pour consolider le savoir-être et la confiance en soi
  • Des échanges culturels permanents avec les expatriés et les clients du Coffee Shop : un élément clé pour l’intégration des jeunes dans leur futur emploi dans le domaine de l’hôtellerie ou de la restauration
  • Un accompagnement personnalisé tout le long de la formation : une équipe sociale aide les jeunes dans leurs difficultés, leur recherche d’emploi, la préparation aux entretiens et la rédaction de CV
  • Des rencontres régulières avec des professionnels internationaux du secteur via notre réseau de partenariats local et internationaux comme avec Lesaffre Asie qui nous soutient depuis le début.
  • Des mises en situation réelles et expériences professionnelles grâce à la participation à des événements locaux et à 4 mois de stage pratique

    Une entrée sur le marché du travail facilitée pour sortir de la pauvreté

    Au cours des 6 dernières années, nous avons accueilli plus d’une centaine de jeunes femmes au sein de la formation en boulangerie et pâtisserie.
    Afin de mesurer l’impact de nos actions, une étude a été menée en 2020 auprès de nos 80 dernières étudiantes diplômées et établi certains constats :

    %

    De nos anciennes étudiantes sont actuellement en poste ; les autres étudiantes étant sans emploi pour diverses raisons (reprise des études à l’université ou mariage par exemple).

    %

    Des diplômées sont satisfaites de leurs emplois actuels.

    Sont pleinement satisfaites des compétences acquises lors de leur formation au sein de l’Ecole du Bayon, et presque la totalité ont confirmé que ces compétences leur sont très utiles pour effectuer leur travail.

    %

    Des alumnis travaillent encore dans le domaine de la boulangerie et la pâtisserie (au sein d’hôtels réputés, de boulangeries-pâtisseries ou de coffee shop), les autres ayant trouvé un autre travail correspondant davantage à leurs attentes.

    Correspond au salaire moyen de nos anciennes étudiantes, toutes promotions confondues. Bien que le salaire légal minimal au Cambodge soit de $170, une majeure partie de la population rurale n’atteint pas ce montant. Presque la totalité des diplômées reversent une partie de leur salaire pour aider leur famille à subvenir à leurs besoins.

    %

    d’augmentation du salaire après 5 ans d’expérience, confirmant une corrélation positive entre ancienneté et évolution de carrière, et 36% de nos étudiantes gagnent plus de $250 par mois.

    Notre volonté : innover pour former

    Dans la suite logique d’une action menée en faveur de l’éducation, nous innovons pour consolider notre mission dans le champ de la formation professionnelle.

    Dans le domaine de la boulangerie et de la pâtisserie, l’Ecole du Bayon a su s’entourer des grands noms du domaine (Thierry Marx par exemple) pour proposer une formation de pointe aux étudiantes. Année après année, nous souhaitons renforcer l’excellence de la formation que nous délivrons, aussi, nous adaptons nos cours et renforçons nos programmes pour nous permettre d’être reconnu comme les meilleurs (partenariat avec ACE, développement d’un nouveau laboratoire de boulangerie avec du matériel de qualité).

    L’école d’agroécologie, actuellement en création, s’appuie sur des partenariats solides avec des associations ayant de l’expérience et sur un terrain d’expérimentation et de nombreux travaux pratiques qui permettent de créer un contenu pédagogique adapté à des jeunes de cet âge pour qu’il soit formé en un an.

    blog

    Suivez notre actualité