Accueil 9 Nos champs d’actions 9 Agriculture durable et environnement

Promotion d’une agriculture durable et sensibilisation au respect de l’environnement auprès de nos bénéficiaires

Pour faire face au dérèglement climatique en cours, l’Ecole du Bayon s’engage pour l’environnement, notamment à travers la promotion de l’agroécologie. Cette approche intégrée apparaît comme une solution alternative et durable à l’agriculture conventionnelle traditionnelle. L’Ecole du Bayon accompagne des agriculteurs et agricultrices dans cette voie et les forme à ses principes pour diffuser ce modèle dans l’écosystème agricole cambodgien. 

Une agriculture conventionnelle, intensive et déséquilibrée au Cambodge et une prise de conscience environnementale encore limitée

%

De la population cambodgienne vit en zone rurale.

Source : FAO, 2018.

%

Des fruits et légumes consommés au Cambodge sont importés, principalement du Vietnam, de la Thaïlande et du Laos, dont les systèmes agricoles reposent également fortement sur l’utilisation de produits chimiques.

Source : FAO, 2020.

%

d’émissions supplémentaires de gaz à effet de serre (en équivalent CO2) associées à l’agriculture entre 1990 et 2017, notamment à cause de la monoculture rizicole, et une utilisation importante des produits chimiques (pesticides et intrants).

Source : FAO, 2018.

Formation publique en 2019 aux pratiques de l’agriculture raisonnée, de l’agriculture biologique ou de l’agroécologie mais quelques initiatives privées naissantes comme le GRET, AgriSud et Vivre de sa Terre.

%

Des forêts ont été abattues entre 2001 et 2018, l’un des taux de déforestation les plus élevés dans le monde, principalement à cause de la conversion des sols en monocultures intensives (riz, hévéa, cajou) et de l’urbanisation.

Source: Global Forest Watch, 2020

 

Notre vision : L’agroécologie, un modèle de développement durable, socialement responsable, respectueux de l’environnement et économiquement viable

Nous intervenons dans le champ de l’agroécologie depuis 2018 à travers des potagers mis en place chez 11 familles d’élèves scolarisés à l’Ecole du Bayon. Ces potagers sont cultivés uniquement par des femmes. Elles produisent des légumes sans produits chimiques (ni pesticides, ni intrants) qu’elles vendent ensuite à a cantine notre école primaire (250 enfants nourris chaque jour). Grâce à ce modèle associant respect de l’environnement, développement des populations locales et circuit court, tout le monde s’y retrouve : les familles génèrent de nouveaux revenus tout en développant de nouvelles compétences, les élèves consomment des légumes sains à la cantine et notre impact environnemental est plus faible.

Ces familles sont depuis 2018 soutenues par notre équipe avec une volonté d’autonomisation progressive, notamment grâce à la mise en œuvre de formations comme support de développement, l’identification de nouveaux circuits de distribution et la mise à disposition future de semences fermières pour les rendre totalement indépendantes.

Pour démontrer les bienfaits de ce modèle auquel nous croyons, nous avons créé fin 2019 un nouveau terrain d’apprentissage et d’expérimentation des pratiques de l’agroécologie avec l’aide de deux associations locales : OrganiKH Farm et Camborea. Ce site accueillera en 2021 notre nouvelle formation professionnelle aux métiers de l’agroécologie, en partenariat avec l’association Pour un Sourire d’Enfant. Avec cette nouvelle école, nous voulons former des techniciens aux méthodes de l’agroécologie, également capables d’entreprendre et de porter les valeurs du développement durable dans leur futur métier.

Une production maraîchère saine qui nourrit toute l’Ecole du Bayon et apporte un revenu complémentaire aux familles

Les 11 familles impliquées dans les potagers cultivent plus de 20 variétés de légumes différentes et produisent en moyenne 30 kg par jour, ce qui permet d’alimenter sainement et localement près de 350 personnes de l’Ecole du Bayon : les 250 élèves et les professeurs à l’école primaire, les élèves et professeurs de l’école de pâtisserie / boulangerie et les salariés de l’ONG (lien page Nos champs d’action – Hygiène, Santé & Alimentation). 

Grâce aux potagers, ce sont environ $70 supplémentaires par mois dégagés pour chaque famille.

Plus de 100 espèces d’arbres et de plantes sont regroupées sur notre terrain d’expérimentation d’environ 1 hectare. De nombreuses associations de culture sont testées et des expériences d’agroforesterie sont menées.

Notre volonté : Former des ambassadeurs de l’agroécologie et du respect de l’environnement au Cambodge

Nos premiers ambassadeurs sont en fait des ambassadrices : ce sont les 11 femmes que nous accompagnons depuis 2018 et qui sont devenues familières des pratiques de l’agroécologie. Elles peuvent maintenant être le relais de ces nouvelles techniques auprès de leurs voisins et dans leurs villages.

A lécole primaire, les élèves sont sensibilisés aux bienfaits des légumes issus de l’agriculture biologique pour la santé et l’environnement grâce à la cantine. En complément, les élèves du primaire et de nos écoles professionnelles sont formés au respect de l’environnement, via des modules intégrés dans leur programme éducatif (pollution plastique, tri des déchets…). Le développement durable est une valeur forte de l’Ecole du Bayon. A travers les élèves, ce sont aussi leurs familles que nous touchons.

Ensuite, grâce à l’insertion professionnelle des futurs étudiants diplômés de l’école d’agroécologie, c’est dans toutes les strates de l’écosystème agricole cambodgien que nous souhaitons diffuser notre modèle : pépinières, exploitations agricoles, coopératives de producteurs, de distributeurs et de consommateurs, industries de transformation, hôtels ou autres ONG ayant un projet agricole, etc.

Enfin, l’identification de nouveaux débouchés pour la production maraîchère des potagers du Bayon (marchés de fruits et légumes biologiques et produits transformés) permet de faire connaitre notre projet et de sensibiliser les populations locales. Notre terrain d’expérimentation, qui accueillera l’école de formation professionnelle, est aussi une vitrine de l’agroécologie pour sensibiliser le grand public.

blog

Suivez notre actualité